Je redécouvre le Savon de Marseille

Publié par Marie Abiven Naturopathe le

Je redécouvre le savon de Marseille (à Salon de Provence)

Adepte du DIY (comprenez « faire soi-même »), j’ai décidé de revoir certaines de mes recettes avec du savon de Marseille. Ma visite de la Savonnerie Marius Fabre samedi dernier, lors des journées du patrimoine, y est pour quelque chose…car Lydia, notre guide passionnée par l’histoire de cette entreprise familiale, nous a livré quelques secrets qui m’ont inspirée !

J’ai donc fait un arrêt à la boutique et acheter de la lessive, du dentifrice, du shampoing, et du gel douche… c’est-à-dire … un carré de savon à l’huile d’olive (2,90€ les 200g) et un sac de copeaux de savon (14,50€ pour 980 gr)!!!

Je connaissais le savon pour se laver les mains et le corps mais je n’avais jamais testé pour les cheveux (alors que je suis habituée aux shampoings solides). Quelle belle surprise !! mes cheveux sont très doux, gainés, faciles à coiffer (j’ai les cheveux fins à tendance secs).

En tant qu’aventurière j’ai ensuite testé en dentifrice ! pas mal non plus car très doux pour les gencives. Je retiens cette solution en alternance avec mon dentifrice maison à l’argile que j’affectionne particulièrement (mais qui peut être légèrement abrasif en utilisation prolongée).

Enfin j’ai réalisé ma propre lessive avec les copeaux de savon de Marseille. Ces copeaux sont réalisés avec les chutes des savons lors du découpage en blocs. Pas de gaspillage.

Cette lessive est efficace, écologique, et très économique. Elle est idéale pour votre linge et celui des enfants puisqu’elle ne contient aucun produit allergisant. L’huile essentielle est optionnelle, mais très diluée il n’y a aucun risque pour vos enfants.

N’ayez crainte, ça ne va pas encrasser davantage votre machine que votre lessive industrielle, à condition bien sûr de l’entretenir un peu. Laver une fois par mois les bacs à produits et faites un cycle à vide avec du vinaigre blanc régulièrement. Si vous faites beaucoup de lessives à froid ou basse température, pensez à alterner avec des lessives plus chaudes qui vont fondre les éventuels résidus (40-60°).

  • Ingrédients

100 g de copeaux de savon de Marseille (vous pouvez aussi râper vous-même un carré de savon)

2 litres d’eau chaude

1 litre d’eau froide

3 c. à soupe de bicarbonate de soude

60 gouttes d’huile essentielle (facultatif). J’ai choisi le petit grain bigarade car j’aime son odeur de fleur d’oranger mais aussi ses propriétés apaisantes. Vous pouvez opter pour la lavande vraie plus traditionnelle ou de l’eucalyptus plus rafraichissant.

  • Matériel

Une râpe à fromage (si vous achetez du savon en morceau)

Un récipient pouvant contenir 3L

Un fouet

Un entonnoir

Un bidon vide et propre de 3 l

Un mixeur plongeant (celui que vous utilisez pour la soupe)

  • Recette

Râpez le savon de Marseille et dosez 100gr.

Disposez les copeaux de savon de Marseille dans votre récipient et versez 2 litres d’eau chaude. Mélangez.

Incorporez le bicarbonate de soude à votre préparation et mélangez à nouveau.

Laissez reposer pendant 24 heures. La lessive va se gélifier et créer un bloc de savon. Ne vous inquiétez pas, c’est normal !

Le lendemain, ajoutez 1 l d’eau froide. Mixez bien l’ensemble jusqu’à obtenir un mélange homogène.

Ajoutez quelques gouttes d’huile essentielle si vous le souhaitez.

Versez votre lessive maison dans un bidon à l’aide d’un entonnoir.

Agitez vigoureusement le bidon avant chaque utilisation pour homogénéiser la lessive.

Mettez l’équivalent d’1 bouchon à chaque lavage, comme pour une lessive industrielle.

Coût de la recette : 1,50 € pour les 3 litres soit environ 50 lavages

Pour l’assouplissant, j’utilise un peu de vinaigre blanc directement dans le compartiment concerné.

A noter : 

Chez Marius Fabre le savon de couleur verte est fabriqué simplement selon la méthode ancestrale. Pas d’additifs ni de colorants chimiques. L’huile d’olive n’est pas bio car les quantités produites ici sont pharaoniques et tous les oliviers de Provence ne suffiraient pas pour fournir leurs besoins. Ce savon est idéal pour tous les besoins d’hygiène corporelle.

Concernant le savon blanc, il est fabriqué à partir d’huiles de Palme et de Coprah*

*A noter : l’huile de coco extra-vierge est issue de la chair fraiche de la noix de coco et l’huile de coprah est issue de l’albumen séché.

Lydia nous a révélé que leurs équipes tentent de trouver des solutions durables concernant l’huile de palme et l’huile de coprah.

Pour plus d’informations sur cette savonnerie: https://www.marius-fabre.com/fr/

Adresse : 148 Avenue Paul Bourret, 13300 Salon-de-Provence

Il est possible de visiter la fabrique et son musée qui raconte l’héritage de cette maison. Vous pourrez aussi faire le traditionnel selfie avec le plus gros cube de savon au monde à l’huile d’olive (Guiness Record 1998).


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *